palpitant


palpitant

palpitant, ante [ palpitɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1519; de palpiter
1Qui palpite. pantelant. Cadavre encore palpitant. Poitrine palpitante. N. m. Fam. LE PALPITANT : le cœur.
Être tout palpitant d'angoisse, d'émotion, violemment ému. ⇒ tremblant.
2(1830) Cour. Qui excite l'émotion, un vif intérêt. émouvant, prenant, saisissant. Récit, film palpitant. Ce n'est pas très palpitant. excitant.

palpitant nom masculin Populaire. Cœur. ● palpitant, palpitante adjectif Littéraire. Se dit de la chair qui palpite. Qui respire d'une façon saccadée et précipitée par suite d'une vive émotion : Être palpitant de frayeur. Qui est fait d'une succession d'événements qui émeuvent, intéressent vivement : Une existence palpitante.palpitant, palpitante (difficultés) adjectif Registre Familier. Palpitant = passionnant. Recommandation Dans l'expression soignée, préférer les équivalents : captivant, fascinant, passionnant. Dans le registre courant, ce mot qui fait image est tout à fait acceptable. ● palpitant, palpitante (synonymes) adjectif Littéraire. Se dit de la chair qui palpite.
Synonymes :
Qui respire d'une façon saccadée et précipitée par suite d'une...
Synonymes :
- frémissant
Qui est fait d'une succession d'événements qui émeuvent, intéressent vivement
Synonymes :
- émouvant
- intéressant

palpitant, ante
adj.
d1./d Qui palpite.
d2./d Qui passionne. écouter une histoire palpitante.

⇒PALPITANT, -ANTE, part. prés. et adj.
I.Part. prés. de palpiter.
II.Empl. adj.
A. —Qui palpite.
1. a) [En parlant d'un animé, d'une partie du corps] Qui est animé de mouvements plus ou moins réguliers ou convulsifs, manifestant la vie ou la persistance d'un reste de vie. Synon. pantelant, tressautant. Chair, entrailles palpitante(s). Des cadavres sanglans et mutilés, des membres déchirés et palpitans (Procès conspir. 1er Consul, t.1, 1801, p.31). Le poisson frais et palpitant (CHATEAUBR., Ét. ou Disc. hist., t.2, 1831, p.76). Le cadavre a paru revivre. Je l'ai senti tout chaud sous mes doigts, tout palpitant (...). J'ai vu les paupières battre et le regard s'animer (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p.269).
b) [Avec une valeur de personnification; en parlant d'une oeuvre d'art] Qui paraît animé des mouvements de la vie, grâce à une expressivité particulièrement forte. Tandis que la vie anime et réchauffe les muscles palpitants des statues grecques, les poupées inconsistantes de l'art académique sont comme glacées par la mort (RODIN, Art, 1911, p.63). Toutes vibrantes de tons divisés et de points subtils qu'elles soient, ou palpitantes de l'ombre du crayon Conté, les formes de Seurat sont hiératiques (CASSOU, Arts plast. contemp., 1960, p.29).
c) P. anal. [En parlant d'une chose concr.] Qui est parcouru de mouvements rappelant ceux de la vie par leur rythme régulier ou leur précipitation. Le grand arbre dont chaque feuille remue dans le soleil, chacune vivante et palpitante (GREEN, Journal, 1955-58, p.326).
Synon. de agité, ondoyant, ondulant, oscillant. Un ciel troué d'étoiles mouvant, palpitant, frissonnant (BARRÈS, Cahiers, t.10, 1913, p.261). Les herbages clapotent de tous les côtés. Toutes les ondulations du plateau en sont recouvertes. (...) elles se soulèvent, vitreuses, vertes, palpitantes (GIONO, Triomphe vie, 1941, p.272).
d) Au fig. [En parlant d'une chose abstr., d'une oeuvre] Qui est animé (d'un reste) de vie intérieure, de force morale, qui demeure présent à la mémoire. Cette visite au Jardin d'acclimatation qui lui avait apporté des souvenirs vivants, palpitants, tout un rappel de la patrie absente (A. DAUDET, Jack, t.1, 1876, p.154). Les traditionalistes (...) qui aspirent à être guidés par les morts, et qui s'efforcent de soumettre l'avenir et le progrès palpitant et passionné au règne des revenants (BARBUSSE, Feu, 1916, p.374).
2. a) ) [En parlant du coeur] Qui est pris de palpitations, sous l'effet d'une cause pathologique ou d'une émotion. Va te rassasier des angoisses de son coeur palpitant, compter les battements convulsifs de son pouls qui se précipite (NODIER, Smarra, 1821, p.76).
Subst. masc., fam. Synon. de coeur. Elle portait la main à son coeur (...) quand je cours, il arrive que mon palpitant fasse des siennes (L. DAUDET, Coeur brûlé, 1929, p.182).
Empl. subst., PATHOL. Personne affectée de palpitations. Potain n'avait-il pas décrété qu'un palpitant, un algique, (...) du fait même qu'il s'arrêtait avec complaisance sur ses souffrances, devait être préjugé indemne de lésion cardiaque (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p.185).
) [En parlant (d'une autre partie) du corps] Qui est animé de mouvements rapidement rythmés ou désordonnés, sous l'effet d'une émotion. J'étais ému, tremblant, palpitant comme si j'allais me trouver en présence d'une maîtresse adorée et redoutée (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1822, p.112). La muette hostilité que trahissaient (...) le pied agité de madame de Palme (...) et la mobilité palpitante de sa narine (FEUILLET, Pte Ctesse, 1857, p.83). Une belle femme dans la trentaine genre cavale frémissante, oeil humide, poitrail palpitant (AYMÉ, Tête autres, 1952, p.33).
b) P. anal. [En parlant d'une chose concr.] Qui est parcouru de mouvements rappelant ceux de l'émotion. La mer était encore émue et toute palpitante de colère (HUGO, Fr. et Belg., 1885, p.70). Tous les vents palpitants ont, rompant leur attache, Je ne sais quoi de fol, d'inspiré, d'éperdu (NOAILLES, Forces étern., 1920, p.61).
c) Au fig. [En parlant de la vie affective, d'un sentiment, etc.] Qui vibre d'une émotion intense, d'une ardeur passionnée. Nous étions délicieusement émus et nous frissonnions de toutes nos petites âmes palpitantes aux intonations mystérieuses (...) de Norine (LORRAIN, Contes chandelle, 1897, p.23). Une ivresse religieuse emplit son coeur palpitant (ADAM, Enf. Aust., 1902, p.270). Son anxieuse recherche, où se discerne l'interrogation palpitante de l'homme solitaire qui nourrit une passion malheureuse (MASSIS, Jugements, 1924, p.37).
[En parlant d'une oeuvre, etc.] Qui exprime de vifs mouvements affectifs ou qui est marqué par un grand bouleversement intérieur. Heure du coucher! heure si délirante, si palpitante de pudeur et de volupté! heure qui confond des êtres (BOREL, Champavert, 1833, p.71). Cette lettre [de Mme de Staël à Roederer] tout émue, toute palpitante et comme haletante (SAINTE-BEUVE, Chateaubr. littér. sous l'Empire, t.1, 1860, p.72). Que dans la volupté tu t'éveilles — puis me laisses —pour une vie palpitante et déréglée (GIDE, Nourrit. terr., 1897, p.171).
B. —Qui fait palpiter.
1. Qui fait palpiter le coeur (v. palpiter B 1 a et B 3), qui provoque de vives émotions. Synon. attendrissant, bouleversant, émouvant, excitant, poignant. Nos intéressants feuilletons, nos drames palpitants, nos livres sérieux, oh! oh! comme on nous fourrera au grenier (FLAUB., Champs et grèves, 1848, p.215). Il croyait d'un grand art de faire languir l'auditoire aux moments palpitants (...) et son coeur jubilait, quand le petit demandait, d'une voix étranglée d'impatience: «Et puis, grand-père?» (ROLLAND, J.-Chr., Aube, 1904, p.19). L'excitation de se trouver mêlé à une action aussi palpitante (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.256).
2. Qui suscite l'intérêt, qui retient l'attention. Synon. attachant, captivant, fascinant, intéressant, prenant, saisissant; anton. banal, ennuyeux, inintéressant, insignifiant. Cette réplique chaleureuse de M. Grandet, et toute palpitante d'intérêt, comme il l'aurait appelée lui-même (STENDHAL, L. Leuwen, t.3, 1835, p.340). Si donc vous n'avez rien à me notifier de plus palpitant, je vous conjure de vouloir bien disparaître (BLOY, Femme pauvre, 1897, p.115). Elle avait, paraît-il, parlé des applications à l'art du bergsonisme (ce qui est un sujet palpitant (...)). En entendant dire ça je n'ai pu m'empêcher de crier: «Oh! quel sujet passionnant!» (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p.108). V. aventure ex. 25.
Expr. (en exclam.). C'est palpitant! Maurice: (...) nous avertîmes les gendarmes, qui n'eurent d'autre peine que de les cueillir comme un bouquet de violettes. Mme Carbonel: C'est palpitant! (LABICHE, Point de mire, 1864, II, 3, p.396).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att.ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. Adj. 1. 1519 «qui palpite» langue palpitante (G. MICHEL ds DELB. Notes mss); 2. 1767 palpitant d'effroi (LEMIERRE, Guillaume Tell, p.26); 3. 1801 «qui excite le plus vif intérêt» (RIVAROL, 211 ds GOHIN: matières palpitantes de l'intérêt du moment). B. Subst.1725 arg. «coeur» (GRANVAL, Le Vice puni, Cartouche, I, 327, 335 ds SAIN. Arg. t.2, p.411). Part. prés. adjectivé et subst. de palpiter. Fréq. abs. littér.:627. Fréq. rel. littér.: XIXes.: a) 1161, b) 1174; XXes.: a) 182, b) 557.

1. palpitant, ante [palpitɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1519; de palpiter.
A
1 Qui palpite; qui est agité de contractions, de frémissements, de convulsions. Pantelant. || Entrailles palpitantes d'un animal (→ Haut-le-cœur, cit. 1). || Cadavre encore palpitant. || Blessure palpitante.Par métaphore (→ Dissection, cit. 2).
1 Un prêtre, environné d'une foule cruelle (…)
Dans son cœur palpitant consultera les Dieux !
Racine, Iphigénie, IV, 4.
Cœur palpitant (→ Angoisse, cit. 2). 2. Palpitant.Sein palpitant, poitrine palpitante (→ Confondre, cit. 15). || Narines, paupières palpitantes.
2 Une main l'attirait, palpitante de joie;
Déjà deux bras ardents, de baisers enchaîné,
L'avaient comme une proie à l'alcôve traîné.
A. de Musset, Premières poésies, « Portia », II.
3 (…) et, prenant les mains de sa mère, elle les pressa sur ses seins palpitants.
France, Les dieux ont soif, XVIII.
2 (1690). Personnes. Qui respire avec des mouvements saccadés. || Être tout palpitant d'angoisse, d'émotion, violemment ému. Tremblant (→ Gorge, cit. 8; haleine, cit. 17; ombrager, cit. 2).
4 Les mères ont frémi; les vierges palpitantes,
Ô calife, ont pleuré leurs jeunes ans flétris (…)
Hugo, les Orientales, XXIII.
3 Par anal. || Lueurs palpitantes, vacillantes.
5 (…) la lumière mourante, éparpillée, palpitante, combattue incessamment par l'envahissement de l'ombre.
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 305.
4 (Déb. XXe). Par ext., littér. Qui restitue des mouvements affectifs violents. || Œuvres palpitantes de passion (→ Évertuer, cit. 7).
B (V. 1800). Qui fait palpiter; qui excite l'émotion, un vif intérêt. Émouvant, intéressant, saisissant. || Récit, roman, film palpitant. || L'endroit, le passage le plus palpitant d'une histoire. || Événements, expériences d'un intérêt palpitant. || Ce n'est pas très palpitant. Excitant, intéressant.
6 (…) il nous eût présenté une vie palpitante d'intérêt, et non un simple récit.
Balzac, le Feuilleton, XXXV, in Œ. diverses, t. I, p. 420.
7 Voilà une heureuse nouvelle, d'un prodigieux intérêt ! Oui, palpitant, en vérité.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, IIe tableau, II.
DÉR. 2. Palpitant.
————————
2. palpitant [palpitɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1725; de 1. palpitant.
Argot, puis fam. (vieilli). Cœur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • palpitant — PALPITÁNT, Ă, palpitanţi, te, adj. Care trezeşte un interes viu, care captivează, pasionează; pasionant, captivant, emoţionant. – Din fr. palpitant. Trimis de valeriu, 03.02.2004. Sursa: DEX 98  PALPITÁNT adj. captivant, pasionant. (Un roman… …   Dicționar Român

  • palpitant — palpitant, ante (pal pi tan, tan t ) adj. 1°   Qui palpite. •   Un prêtre, environné d une foule cruelle.... Dans son coeur palpitant [d Iphigénie] consultera les dieux, RAC. Iphig. IV, 4. •   Pour nettoyer les rues et en faciliter le passage aux …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • palpitant — (adj.) 1837, from Fr. palpitant (early 16c.), from L. palpitantem, prp. of palpitare to move frequently and swiftly, tremble, throb, frequentative of palpare (see FEEL (Cf. feel) (v.)) …   Etymology dictionary

  • palpitant — Palpitant, [palpit]ante. adj. v. Qui palpite. Les entrailles palpitantes. le coeur tout palpitant …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Palpitant — Pal pi*tant, a. [L. palpitans, p. pr.] Palpitating; throbbing; trembling. Carlyle. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • palpitant — m Mot familier et amusant pour désigner le cœur. • À force de courir j’ai le palpitant qui se fatigue. • Quand le type a braqué son arme sur moi, j’ai eu des sueurs: j’avais le palpitant qui faisait boum boum! • Victoire morte?.. Non! Jamais ça!… …   Le petit dico du grand français familier

  • PALPITANT — ANTE. adj. Qui palpite. Des entrailles palpitantes. Des chairs palpitantes. Des membres palpitants. Le coeur tout palpitant. Il était tout palpitant d amour, de crainte …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • palpitant — a, palpitant, o adj. palpitant …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • palpitant — /pal pi teuhnt/, adj. affected or characterized by palpitation. [1835 40; < L palpitant (s. of palpitans), prp. of palpitare. See PALPITATE, ANT] * * * …   Universalium

  • palpitant — adjective having a slight and rapid trembling motion palpitant movements rather than violent eruptions my palpitating heart • Syn: ↑palpitating • Similar to: ↑unsteady • Derivationally related forms: ↑ …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.